Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SPORT GEEK, LE BLOG DES GEEKS SPORTIFS

SPORT GEEK, LE BLOG DES GEEKS SPORTIFS

Seb et Greg vous présentent régulièrement les nouveautés du monde du sport : matos, fringues, objets insolites... C'est ici que vous trouverez tout ce qui fera bientôt partie de votre équipement sportif... ou pas !

Partager cet article

Repost

Catégorie : Miracle

La planche à voile sans contrainte (Suite.. et fin)

Sebastien Laugier / Grégoire Tournon — windsurfPlancheàvoilegreementgonflablemiraclegenialfanaticeasyrigahdsummerboard

Salut Greg,

Bon, OK tu vas me dire que je te rebat les oreilles avec mon gréement gonflable. OK je reconnais que 3 posts dessus, c'est beaucoup. Mais tu reconnaitras toi aussi que j'avais promis de te dire ce que ça donnait une fois les vacances terminées. Après 15 jours d'utilisation en conditions réelle. Et c'est chose faite. Je ne vais pas t'imposer la soirée diapo de mes vacances en te racontant en détail ce qu'on a fait avec la famille, mais voilà quand même l'essentiel : on est partis en voilier en famille 10 jours dans les îles d'hyères. A bord, j'avais évidement 2 SUP gonflables + mon AHD Summerboard, une planche hybride qui est à la fois un SUP, un SUP SURF et un planche de fun. C'est la planche idéale pour qui veut aller sur l'eau. Comme disent les Hawaïens : "everyday on the water is a good day" et avec cette summerboard, tu es sur l'eau entre 0 et 25 noeuds, sur eau plate comme dans les vagues. Bref, l'outil idéal, et notemment pour un installer... tatatam... un grééement gonflable.

Pour commencer, moi qui navigue en windsurf et en voilier depuis toujours, je peux te dire que la mise en oeuvre sur le pont d'un bateau à quelque chose de miraculeux ! Tu sors la voile, tu trouve un espace sur l'avant du bateau et 5mn après tu es prêt à naviguer. Mais le plus génial n'est pas là. Le plus génial, c'est que comme le gréement est super léger et qu'il flotte, les enfants apprennent en quelques minutes ! Mon ainé (10 ans) est parti en 2mn alors qu'il n'en avait jamais fait et que le gréement est un peu trop grand pour lui. Il a viré de bord et est revenu au bateau comme si il avait fait ça toute sa vie. Il a compris l'empannage, la remontée au vent... bref, libéré de la contrainte du gréement lourd, il a pu se concentrer sur la navigation et le résultat est bluffant !

Enfin, et pour en finir avec ce produit qui aura été le feuilleton de l'été sur Sport Geek, il faut voir la réaction des autres bateaux au mouillage qui n'en croient pas leurs yeux et qui demandent tous ou ils peuvent en acheter un pour eux. Moi même j'ai pu me balader sur la côte avec un peu plus de vent... bref, un vrai produit Sportgeek : innovant, bien réalisé, fun et utile !

On parle de matos de ski maintenant ?

Bises

Seb

Archibald en action au mouillage.
Archibald en action au mouillage.
Archibald en action au mouillage.
Archibald en action au mouillage.
Archibald en action au mouillage.

Archibald en action au mouillage.

La planche à voile sans contrainte (Episode 2 - Sur l'eau)

Sebastien Laugier / Grégoire Tournon — Plancheàvoilegreementgonflablemiracleencombrementminimumlegersuperlightfanaticarrowsinflatable

Salut Greg,

Chose promise, chose due, j'ai profité d'un week end au bord de la mer pour gonfler et tester l'iRIG. Première constatation : la mise en oeuvre est ultra simple ! En quelques minutes tu es opérationnel. Kate, mon mannequin du jour (8 ans) l'a gonflé toute seule en 2 minutes. Une fois la bête prête, on bricole une sangle pour l'attacher sur un SUP gonflable et c'est parti ! Saches que Arrows propose un accessoire qui rend 99% des sup gonflables compatibles avec le gréement. (49 €) et le "arrows drift stopper" qui pallie au problème de manque de dérive. (99€). Mais comme nous on n'avait pas ces accessoires, on s'est débrouillés et ça l'a bien fait. Disposant d'un modèle en taille M, Kate a laissé le jouet à un adulte.

L'ensemble est étonnement léger, donc facile à mettre à l'eau. Surtout, c'est clairement une révolution pour les gens qui débutent, car grâce aux boudins, la voile flotte sur l'eau et se relève donc super facilement. fini les cassages de dos à force de s'échiner sur le tire vieille. Tu peux croire l'ancien prof de planche à voile que je suis, les débutants vont se régaler. Mais pas seulement. Même si nous avions sûrement mis notre bricolage trop à l'avant du SUP, nous avons pu constater l'efficacité de la voile. C'est parfait pour de la balade, ça se tiens bien, c'est agréable. Je ferais certainement un épisode 3 dès que j'aurais pu la tester sur une vraie planche !

Bref, c'est validé, ça a l'air solide et franchement niveau pratique c'est complètement bluffant.

Existe en 3 tailles : S (pour les 115cm-140cm) / M (pour les 140cm-180cm) / L (pour les 175cm-200cm) Pris de 379 à 479 €

Seb

PS : tu remarqueras sur les photos qu'on avait quand même prévu une rame sur le paddle au cas ou....

La planche à voile sans contrainte (Episode 2 - Sur l'eau)
La planche à voile sans contrainte (Episode 2 - Sur l'eau)
La planche à voile sans contrainte (Episode 2 - Sur l'eau)
La planche à voile sans contrainte (Episode 2 - Sur l'eau)
La planche à voile sans contrainte (Episode 2 - Sur l'eau)
La planche à voile sans contrainte (Episode 2 - Sur l'eau)

La planche à voile sans contrainte (Episode 1)

Sebastien Laugier / Grégoire Tournon — Plancheàvoilegreementgonflableplagemiracleleproduitqu'onattendaitfanaticirigproductoftheyear

Salut Greg,

Une fois n'est pas coutume, mais j'ai décidé exceptionnellement de te présenter un produit qui m'a bluffé non pas en un épisode, mais et DEUX épisodes ! tatatammm (comme dirait le tambourin de ta fille.) Eh oui, je ne résiste pas à l'envie de te faire découvrir l'iRIG One AVANT de l'avoir testé. Car le produit est tellement dingue, que déjà il mérite une première prose avant son test. (Cet avis n'engage que moi)

Mais revenons à nos moutons, et laisse moi te conter une petite histoire (vraie) : il se trouve que dans ma folle jeunesse j'ai beaucoup pratiqué la planche à voile, à un niveau certes désastreux mais qui, UN me permettait de m'amuser, et DEUX augmentait considérablement mon aura auprès du sexe opposé. (Eh oui, tu as vécu comme moi l'âge d'or des windsurfers qui raflaient la mise à tous les coups. D'ailleurs, il est probable que l'on puisse échanger les points UN et DEUX mais c'est un autre débat). Bref, je m'éloigne du sujet.

Il se trouve que ce sport était devenu très envahissant puisque j'avais 2 planches de slalom, une de vague, une pour le petit temps, une autre pour le gros temps... plus tous les jeux de voiles qui vont avec, ça commençait à prendre de la place dans le garage ! Donc, quand il a fallu déménager loin de la mer, je me suis séparé de tout ce beau monde et je me suis mis.. au badminton. Plus tard (beaucoup plus tard), je suis revenu sur l'eau grâce au Stand Up Paddle, et ses planches polyvalentes qui te permettent de t'amuser par tous les temps. Et donc, (j'en viens au fait) j'ai recommencé à naviguer en funboard occasionnellement. ET DEVINE QUOI ??? Mon garage est plein de matos !!!! La différence fondamentale, c'est que ce n'est plus ma mère mais ma femme qui râle.

Alors quand j'ai reçu l'iRIG, je n'ai pas pu m'empêcher de crier "HALLELUIA !". Ensuite seulement, je me suis dit : mais pourquoi personne n'y avait pensé avant ???.

La chose tiens dans un sac ridiculement petit. Tu sors ta pompe (la même que celle de ton SUP gonflable) et quelques minutes plus tard tu as... UN GREEMENT COMPLET DE PLANCHE A VOILE. Je te jure, ça tiens du miracle ! Oui oui, dans ce petit sac pas plus gros que le sac à main de ta femme, tu as une voile, un mat, un wishbone, un pied de mat et même un tire vieille ! Et là tu te dis : "il se fout de moi, il a dit qu'il ne l'avait pas testé". Et tu as raison. Ou presque car non, je ne suis pas allé sur l'eau avec, mais je n'ai pas pu résister à l'envie de le gonfler... dans mon bureau ! (cf la photo)

Un miracle je te dis. Et quand tu vois la qualité de l'ensemble, tu comprend mieux pourquoi l'iRIG a été élu "product of the year" à l'ISPO.

Alors certes, on a pas encore un gréement pour aller rider plein pot dans les vagues d'Hawaï mais en revanche il semble que ce soit l'outil idéal pour des petites balades à la plage ou pour avoir un gréement à bord d'un bateau qui cabote. Pour l'apprentissage aussi, c'est top parce que les boudins font flotter l'ensemble, à la façon d'une voile de kite. Mais ça, je t'en reparle la semaine prochaine, quand j'aurais pu l'essayer en mer. Si tu croises un iRIG sur l'eau ce week end, passes prendre l'apéro !

Bises

Seb

l'iRIG M gonflé dans mon bureau !
l'iRIG M gonflé dans mon bureau !
l'iRIG M gonflé dans mon bureau !

l'iRIG M gonflé dans mon bureau !